CARBON signataire de la Charte solaire européenne

CARBON signataire de la Charte solaire européenne

Après la signature du Pacte solaire français le vendredi 5 avril, de nouveaux engagements ont été pris au niveau européen pour protéger et encourager l’industrie solaire européenne. Le lundi 15 avril, Pierre-Emmanuel Martin, président et cofondateur de CARBON, a signé la Charte Solaire Européenne à Bruxelles, aux côtés d’une centaine de professionnels du secteur et de 23 ministres de l’Énergie de l’Union européenne.

 

Le besoin d’une chaîne de valeur solaire européenne

L’Union européenne vise à porter la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique à 42,5% d’ici 2030. En 2023, pour la première fois, les énergies renouvelables ont dépassé 40% du mix énergétique de l’UE, dont 27% provenant du solaire et de l’éolien. Cependant, 97% des 56 GW de panneaux photovoltaïques installés cette année en Europe étaient d’origine chinoise.

Dans ce contexte, la Charte solaire signée le 15 avril cherche à réduire cette dépendance en renforçant la compétitivité de l’industrie solaire européenne et en encourageant la production de produits de haute qualité, durables et résilients sur le sol européen.

 

Engagement des Etats signataires pour mise en œuvre rapide du NZIA

Concrètement, à travers la Charte, les Etats signataires s’engagent à mettre en œuvre rapidement les mesures du Règlement pour une industrie « zéro-net » (NZIA). Cet accord fixe l’objectif de produire sur le sol européen, d’ici 2030, 40% des besoins annuels de l’UE en matière de technologies vertes, comme les panneaux photovoltaïques. Pour y parvenir, le texte prévoit différentes mesures, notamment l’instauration de critères de durabilité et de résilience dans l’attribution de marchés publics et les appels d’offres pour favoriser l’achat de technologies vertes fabriquées en Europe.

 

Subventions et financement européen

La Commission Européenne, de son côté, s’engage à faciliter l’accès au financement pour les projets photovoltaïques à travers divers programmes comme le FRR, les fonds d’innovation et de modernisation, Horizon Europe, et la plateforme STEP. Un partenariat renforcé avec la Banque européenne d’investissement est également prévu pour soutenir les investissements dans le secteur.

 

Une nouvelle avancée pour une industrie photovoltaïque européenne compétitive et durable

CARBON se félicite de cette nouvelle avancée en faveur d’une industrie photovoltaïque européenne, souveraine et compétitive. Après la signature du Pacte Solaire en France le 5 avril 2024, c’est toute une dynamique qui est à l’œuvre pour relocaliser, durablement, la chaîne de valeur du solaire photovoltaïque en Europe !